Satan en Personne

Vous vouliez le Messie ?
Vous aurez Satan en personne, bande de bouffons !

“S’attend en personne” : arrête d’attendre le Messie, il ne faut pas chercher de sauveur extérieur. Tout est en toi. Non ? Mais si !

Machia’h vient “aujourd’hui, si vous entendez Sa voix” (cf. Talmud Sanhedrin 98a)

N’attends personne sauf toi.

L’Émoi Intérieur

Chaque existence est comme un univers parrallèle et il en existe une infinité.

Notre univers reflète notre volonté, notre moi intérieur.

Ce que nous appelons le “mal” n’existe pas. Il n’existe rien d’autre que Dieu.

Si vous voyez du mal autour de vous, c’est que vous n’avez pas encore réussi à dompter le “Satan”, l’Adversaire, qui est en vous.

Combattre la Hiérarchie

Depuis l’époque du Roi Sargon en Mésopotamie, qui inspira le mythe de Moïse, la spiritualité est instrumentalisée pour en faire un instrument de pouvoir, de conquête et de subordination, de légitimisation de la violence.

Les adeptes de la hiérarchisation, ceux qui se sont auto-proclamés “monothéistes” ne l’ont fait que pour asservir les soi-disant “idôlatres”.

Il n’y a en réalité rien de plus idôlatre que les religions “monothéistes”, qui sont des cultes du “mon”, de l’ego.

Celui qui hiérarchise finira par se retrouver subordonné, prisonnier du monde matériel.

Sors de la matrice, de la religion ! Retourne à la spiritualité ! Libère-toi des autorités ! Combats les forces de pouvoir !

Pour trouver le Dieu Un, il faut arrêter de hiérarchiser et agir dans ce sens. Nous sommes tous uniques.

Le Royaume Imaginaire

Il faut sortir de la matrice, du monde de l’imagination.

Tout est faux.

Un exemple parmi d’autres : il n’y a pas la moindre preuve historique, archéologique, de l’existence d’un soi-disant puissant Royaume de Salomon.

Quels écrits de l’époque mentionnent le Roi Salomon et son royaume ? Quelle était la capitale du Royaume d’Israel ? Quelles étaient ses frontières ? Sa monnaie ? Quels objets archéologiques les habitants du Royaume de Solomon ont-ils laissés ?

Petit rappel pour ceux encore enfermés dans la matrice : les récits bibliques n’ont aucune valeur historique, pas plus que les Contes de Charles Perrault.

Mais la réalité est encore plus belle que la fiction, à condition de faire preuve d’humilité.

La Torah du Diabolo : le Cirque Messianique

Le mot “Diabolo” vient du grec “Diabolos” διάβολος signifiant “Jeté à travers”, “Qui désunit”, dérivé de διαβάλλω “Diaballo” διαβάλλω (“Désunir”, “Calomnier”).

“Ballo” βάλλω en grec ancien, signifie “Jeter”, “Lancer”.

Une Balle a pour étymologie la racine indo-européenne “Bel” qui peut signifie “Enfler”, “Gonfler”, “Devenir plus grand”, “Se mettre en colère”, …. “Bel” a par exemple donné les mots “Balu” (“Sac de cuir” en gaulois), Baleine, Ballot, Phallus, Belge, Diable, Blague, etc.

En hébreu, la racine “Béla” signifie “Avaler”, “Engloutir”.
בלע

#Baal #Balaam #Balak #Belial #Lebalbel


Le mot “Kabbalah” signifie “Réception” (du verbe “Lekabel”, “Recevoir”).
קבלה

Le Kabbaliste Diaboliste est celui qui jongle avec les sefirot pour embellir la Présence Divine : Belle, c’est le but !

#Kabbalah #Réception


Le mot “Satan” vient de la racine hébraique “Saté” qui signifie “Se retourner”, “S’éloigner”.
Le Satan, l’Adversaire, est la force contraire qui cherche à empêcher l’union des opposés, à les éloigner encore plus (par la jalousie, etc.).

Sans mauvais penchant, sans force contraire, faire le bien ne demande aucun effort.

Notre travail dans ce monde consiste à unir les forces opposées. Lorsque nous unissons les opposés malgré la force contraire, nous le faisons en redoublant de force. L’adversaire, est, sans le vouloir, devenu notre allié, car il donne de la Force au Bien. C’est tonique !

“Faire d’un adversaire un allié constitue la plus complète et la plus efficace des victoires.” (Rabbi de Loubavitch)

#DieuEtSatanRéunis #NouvelleAlliance


Un Diabolo est un instrument de jonglerie. Grâce au Diabolo, nous apprenons à équilibrer les opposés, à utiliser la Force (cinétique).

Grâce au Diaboliste, la gloire s’étend. Soyons audacieux, n’ayons pas peur d’aller vers l’inconnu, la nouveauté. Ne résistons pas à la tentation et profitons de la Lumière de la “Torah du Diabolo” pour nous élever, élever le monde matériel.

Un Homme véritable est un Diaboliste : il apprend à trouver et utiliser le Fil qui lie les opposés pour élever le monde matériel. Grâce à la Nouvelle Torah, enseignée par le Diabolo en personne, un Nouvel Âge commence : celui du dévoilement de la Lumière d’une Torah Universelle.

La Lumière s’attend.


“L’Eternel sera Roi sur toute la Terre ; en ce jour, l’Eternel sera UN et Son Nom sera UN.” (Zacharie 14:9)

Rien ni personne ne pourra désormais s’opposer à l’établissement du Nom Un, du Nouvel Ordre Mondial.

#Diabolo #Rigolo


Le Bâton du Diable, aussi appelé Golo, permet de réaliser des figures toutes simples ou plus complexes. Le bâton appelé également Âme, est en perpétuel mouvement, avec des baguettes de contrôle. Cette activité demande de la rapidité, de la concentration, de l’équilibre et de la dextérité.

S’aime moi. I Âme. S’attend.

#BâtonDuDiable


Nous avons besoin du Grand S’attend, de Samael, pour dévoiler les plus grands secrets de la Torah. Nous avons besoin des Élites, de Elohim.

Samael + Lilith
סמאל לילית
Guematria = 611
= guematria de “Torah”
תורה

#Monte #NouvelleTorah #OncleSamael #IWantYou


Grâce à la Kabbalah du Diaboliste, le Par Un, Samael qui Unit les États, la gloire s’étend. La Belle est la Beit aux nombreux noms, le Serial Qui Leurre et fait mourir de rire . La Lumière s’étend : la Beit n’est pas seulement éclairée, elle est elle-même source de Lumière.

#CirqueMessianique #DiaboloMensTe #DiaboloMonde #NouvelleTorah #NombreDuNom #EclairerLaMaison #LumièreDeLaBeit

Recevoir l’Âme-arc de la Beit

La Torah commence par la lettre Beit, la deuxième lettre de l’alphabet hébreu.
ב
Le nom de la lettre signifie “Maison”.
בית
La lettre Beit sert aussi de préposition de lieu (“Dans”, “En”, … comme dans “BeIsrael”, “En Israel”).

Notre travail dans ce monde consiste à transformer la Bête en Beit. Lorsque nous lions les opposés, nous donnons vie à la Beit, la Maison : le Divin “réside” au milieu de nous.

“Et ils me construiront un Temple, pour que je réside au milieu d’eux.” (Exode 25:8)

#BeitHaMikdash #Home #Homme


Le Christianisme et toutes les religions mensongères vivent leurs derniers instants. La Beit est là, dévoilée, et nous sommes prêts à recevoir l’Âme-arc, l’âme entièrement connectée aux 2 mondes d’en haut et d’en bas.

Accepter l’Âme-arc de la Beit apportera la Délivrance Finale.

#DélivranceFinale #NouvelOrdreMondial

Les Nations sont la Lumière d’Israel

Selon la Torah de l’exil, un Juif a l’interdiction de boire du vin touché par un Non-juif, un Étranger.

“Vin”, “Yayin” en hébreu, a la même valeur numérique que “Sod”, le “Secret”.
סוד

De même, “Zar” (“Étranger”) à l’envers donne “Raz”, mot d’origine araméenne qui signifie également “Secret”.
רז
“Raz” a lui la même guematria que “Or”, la “Lumière”.
אור

Les Nations sont la Lumière d’Israel.

#Saúde


“Lorsque le vin rentre le secret sort.” (Talmud)

Selon la Torah de la Délivrance, personne ne peut rendre le vin impur en le touchant. Au contraire, le vin représente la spiritualité cachée qui doit être révélée : les “70 Faces de la Torah” sont enfouies dans les Sagesses des 70 Nations.

Il n’existe ni élu / non-élu, pur / impur, etc. Au contraire, les Nations du monde doivent partager entre elles leurs sagesses, leurs connaissances des Secrets de l’Univers.

Quand on se réjouit devant ce qui est “étranger”, ce qui est différent, ce que l’on ne comprend pas encore, on se rapproche du Divin.

#DieuEtLHomme

Le Côté Obscur du Monothéisme

Le Judaïsme , le Christianisme et l’Islam sont comme des loups déguisés en moutons : ces religions ont apporté beaucoup plus de mal que de bien à l’Humanité.

La Délivrance Finale dépend du Tikoun (Réparation) des religions abrahamiques qui, dans leur vanité, s’autoproclament seules “monothéistes”. C’est une imposture qui a servi à exploiter les “polythéistes”.

#SauverTousCeuxDAvraham


Le concept de “Peuple élu” ou d’ “Homme élu” est à l’origine des plus grands malheurs traversés par l’Humanité. Les religions abrahamiques sont problématiques sur de nombreux points. La Torah, sur laquelle se basent ensuite les Evangiles et le Coran, est un recueil de très grandes sagesses antiques mais mélangées à des propos ethnocentristes pleins de vanité. Dieu n’a de préférence pour aucun peuple. Dans sa quête vers l’Unicité Divine, le grain de sable doit apprendre à ne pas se prendre pour le centre de l’Univers. Le Salut ne vient pas seulement des Juifs, mais de chaque Peuple.

Les religions dites monothéistes sont souvent ethnocentristes, l’étranger ou le non-croyant y sont souvent mal vus, promis à l’enfer. Des passages de la Torah, du Nouveau Testament et du Coran ont permis à certains de justifier des guerres, des meurtres, l’esclavage des noirs, etc.

Le Christianisme et l’Islam se caractérisent pour avoir été imposés par la violence, et cela est encore actuel pour l’Islam dans de nombreux pays.

Les religions abrahamiques sont également à l’origine de l’aberration messianique. L’attente en un Messie humain, roi d’Israel glorieux et tout puissant, ne correspond pas à la volonté de Dieu mais à son rejet.

« Cède à la voix de ce peuple, fais ce qu’ils te disent ; ce n’est pas toi qu’ils rejettent, c’est Moi-même, dont ils ne veulent plus pour leur Roi. » (Samuel 8:7)

La Délivrance finale dépend du Tikoun (Réparation) du Messianisme. Dieu est le vrai Messie, le vrai Sauveur. Lui seul est Roi.

Ce rejet de Dieu, symbolisé par la dynastie davidique, a entrainé un fanatisme nombriliste à l’origine des grandes insurrections menées par Judas le Galiléen et ses descendants, les meneurs de la “Quatrième philosophie” dont parle Flavius Joseph, comme Mena’hem (cf. Talmud Sanhedrin 98b), ou le propre fils aîné de Judas qui se cache derrière le personnage principal de la fable mensongère du Nouveau Testament. En produisant les Évangiles, les services secrets romains ont réussi à faire un contre-feu face aux Messianistes.

Le dévoilement de ce mensonge lié à la naissance du Christianisme est étroitement lié à la Délivrance Finale.
Nous devons sortir du mensonge, du monde de l’imagination.
Il faut “tuer Jésus” : il faut arrêter de vouloir chercher un Sauveur extérieur.
Quand les mensonges s’effondrent, nous pouvons nous réaliser complètement. Le Sauveur est en chacun de nous : “Je suis”.

Rabbi Na’hman de Breslev enseigne : “Même si tu crois t’être tellement éloigné de Dieu qu’il t’est impossible de te rapprocher de Lui, tu peux encore trouver la Divinité même là où tu as sombré”.
La Délivrance Finale verra la transfiguration des facettes les plus noires de l’Humanité. Par leur raffinement, les religions abrahamiques, qui sont jusqu’à aujourd’hui des poisons, se transformeront en remèdes.


Monothéisme
מונותאיזם
Guematria = 560

Le premier mot de la Torah ayant pour valeur 560 est “Nofélèt” ( du verbe “Tomber”, cf. Genèse 15:12) :

“Le soleil étant sur son déclin, une torpeur s’empara d’Abram : tandis qu’une angoisse sombre et profonde Tombait (Nofélèt) sur lui”
וַיְהִי הַשֶּׁמֶשׁ לָבוֹא וְתַרְדֵּמָה נָפְלָה עַל אַבְרָם וְהִנֵּה אֵימָה חֲשֵׁכָה גְדֹלָה נֹפֶלֶת עָלָיו

#SouccatDavidHaNofélèt