La Nouvelle Torah

« Car la Torah sortira de Sion » (Isaïe 2:3)

Quand viendra la Délivrance Finale, nous aurons accès à une compréhension de plus en plus élevée du Divin, qui atteindra des niveaux qui n’ont encore jamais été atteints (Midrash Vayikra Rabba).

Rien ne peut être ajouté, enlevé ou changé à la Torah donnée au Mont Sinaï. La Nouvelle Torah, qui est la Kabbalah de la Gueoula (Délivrance), a les mêmes fondements que la kabbale juive traditionnelle dont la kabbale lourianique (celle du Ari Zal). La différence majeure est que la Nouvelle Torah est destinée à l’Humanité entière et s’apprend de manière intuitive.

NouvelleTorah.com et ZionKabbalah.com proposent une nouvelle façon d’interpréter et de vivre la Torah. Toute nouvelle théorie paraît à ses débuts confuse, voire contradictoire, et il est important de clarifier les particularités de la Nouvelle Torah :

  • Universalité. Dieu et l’Humanité ne font qu’Un. Il n’y a pas de “Peuple Élu”, concept lié à la vanité de la “Torah de l’Exil” qui retarde la Délivrance. Parler des Goyim (non-juifs) avec dédain équivaut à nier l’Unicité Divine. De plus, la Torah ne parle pas des “Juifs”, elle parle de la Tribu de Judah, mais aussi des Bnei Israel, des Enfants d’Israel. Les Tribus Perdues sont trop longtemps restées ignorées. Nous sommes contre l’ethnocentrisme et trouvons ridicules et surtout dangereuses certaines lois de séparation entre Juifs et Non-Juifs (par exemple, le vin touché par un Non-Juif qui devient impur selon la Halakha, la loi juive).
  • Machiah. L’attente en un Messie humain, roi d’Israel glorieux et tout puissant, ne correspond pas à la volonté de Dieu mais à son rejet. « Cède à la voix de ce peuple, fais ce qu’ils te disent ; ce n’est pas toi qu’ils rejettent, c’est Moi-même, dont ils ne veulent plus pour leur Roi » (Samuel 8:7). La Délivrance finale dépend du Tikoun (Réparation) du Messianisme. Une des grosses erreurs des religions juive et chrétienne est la mauvaise compréhension du sens du mot “Machiah” (“Messie”), qui peut aboutir au fanatisme religieux et à l’idolâtrie. Lorsque nous brisons la barrière entre matériel et spirituel, lorsque YHVH et Elohim sont unis, nous pouvons faire descendre en nous une âme très haute, « L’Esprit de Dieu ». Voilà la signification de ce que nous appelons « Machiah », qui est une sorte d’âme collective, et non un être en particulier.
  • La place de la France dans la Délivrance Finale. C’en France que se trouvent les plus grosses klipot (écorces) où est “enfermée” la Lumière divine. La force de la France est de pouvoir faire le Tserouf, de pouvoir purifier le matériel, le transcender. La clé de la synergie entre la force supérieur d’Essav et la sagesse de Yaakov se trouve en France. La France (Gaule = “Gallus” en latin, qui signifie aussi “Exil” en hébreu) amènera à la Gueoula (“Délivrance finale”). C’est le secret du nombre 770, de l’Etoile de David et l’Hexagone, de Yaakov et Essav.
  • La Guematria (valeur numérique) et les Tseroufim (permutations de lettres). La guematria est un procédé qui consiste à donner une valeur numérique à toutes les lettres nécessaires à la prononciation du mot. La Nouvelle Torah ne s’arrête pas à la guematria simple, mais à l’ensemble des types de guematriot conformes à la chaîne de tradition et aux différents procédés de transformation des lettres de l’alphabet hébreu. Une autre des caractéristiques de la Nouvelle Torah est de chercher à trouver des analogies entre Noms et Nombres, non seulement dans la Torah, mais sans aucune limite, c’est à dire dans l’ensemble des sciences, des arts, de la culture populaire, etc.
  • La Recherche de la Connaissance et du Savoir-Faire. La Nouvelle Torah encourage une curiosité sans limites, mais saine, pour l’ensemble des Connaissances et Savoir-Faire. Nous devons avoir soif d’apprendre et réapprendre l’histoire, la géographie, les langues étrangères, la littérature, le jardinage, l’astronomie, la cuisine, la biologie, la musique, la zoologie, les arts plastiques, la physique, l’informatique,… Apprenons à trouver Dieu en chaque chose.
  • La Langue des Oiseaux. Ce que l’on appelle Langue des Oiseaux dans les traditions ésotériques occidentales est identique aux procédés traditionnels d’interprétation de la Torah. La Langue des Oiseaux consiste à rapprocher des mots ayant les mêmes sonorités pour trouver des sens “cachés”. L’interprétation de la Torah et du sens des mots par la Langue des Oiseaux, effectuée par l’intermédiaire de toutes les langues du monde (pas seulement l’hébreu) est extrêmement puissante. Ce procédé, utilisé dans le Midrash, a été pendant trop longtemps sous-estimé par ceux qui étudient la Torah. Nous sommes aujourd’hui à l’aube de la Délivrance Finale et avons accès aux langues et aux sagesses du monde entier. À nous d’aller chercher les étincelles de sainteté qui y sont cachées.
  • La Hassidout. Fondée sur les enseignements du Baal Shem Tov, la Hassidout est un courant mystique prônant les valeurs d’attachement au Divin et à autrui. Les enseignements du Baal Shem Tov et des grands maîtres de la Hassidout rapproche les cœurs et nous rapprochent de la Délivrance.
  • L’Union des Opposés. La Délivrance Finale, le Dévoilement divin, se fera par l’Union des Opposés. Non seulement le Couple Homme / Femme est la base de notre société, mais toute la relation Dieu / Homme, tout l’enchaînement des mondes est basé sur des “unions d’opposés”.
  • L’Amour de la Nature et des Animaux. La Miséricorde, trait caractéristique de notre père Avraham, est un attribut de première importance. L’homme doit veiller à ne causer aucune souffrance autour de lui, ni aux hommes, ni aux bêtes. L’homme doit veiller à la Création et aux Créatures. La Délivrance Finale (Gueoula) viendra lorsque l’Homme commencera à quitter le chemin de la cruauté. La Nouvelle Torah promeut le Végétarisme.
  • La Culture Populaire. Plus une lumière a une source élevée et plus elle se dévoile jusque dans un niveau inférieur. Cela peut paraître surprenant, mais lors de la Délivrance Finale, il apparaîtra que même les choses qui paraissent “populaires” ou “grossières” permettent d’apprendre les plus grands Secrets Divins. Le football, le cinéma, les bandes-dessinées, la musique… toute la culture populaire renferme des lumières permettant de se rapprocher de la Présence Divine.
  • L’Humour. La Kabbalah nous enseigne que Dieu a créé le monde dans un éclat de rires. La Délivrance Finale (Gueoula) se fera également dans des éclats de rire lorsque de nouveaux ‘hidouchim, les secrets les plus profonds de la Torah, seront dévoilés.
  • Le Raffinement. Nous sommes tous des Enfants du Roi des Rois et devons nous comporter comme tels, c’est à dire des gens honnêtes, polis, bien éduqués, sophistiqués, qui aiment ce qui est beau, bon, et bien. Nous sommes tous Lumière.
  • L’Action Concrète et Effective. Quand on vit la Nouvelle Torah, on ne se complaît pas à répéter et ânonner pendant des heures. Vivre la Nouvelle Torah, c’est agir.