La Halakha : Trouver Sa Cadence

La Halakha désigne la Loi Juive. Le mot vient de “Halakh” qui signifie “Marcher”.

Pourquoi serions-nous tous obligés de marcher au pas ?

Nos convictions sont uniques. Suivre la Halakha, ce n’est pas marcher au pas comme des moutons, suivre la mode, mais trouver sa cadence. Nous atteignons le stade de Malkhout (Royauté), représentée par le Pied (“Réguèl” en hébreu, mot lié à la “Règle”, la “Loi”), lorsque nous trouvons notre façon de marcher personnelle.

Sors des limites, arrête d’imiter.

Sois toi-même.

Sors de « l’imite » : sors d’Egypte !

Il n’y a pas de Nouvelle Torah

Les cellules qui composent notre corps, des ongles de pieds au cerveau, sont en permanence remplacées par d’autres. Pourtant, notre personnalité, nos souvenirs, restent les mêmes. Nous restons nous-mêmes. Ce qui importe, ce n’est pas les atomes en eux-mêmes mais leur Agencement.

Il n’y a pas de Nouvelle Torah, seulement de nouveaux agencements correspondant à des dimensions de plus en plus élevées que chacun et chacune d’entre nous peuvent dévoiler afin de construire un “Temple” ici-bas, un “Corps de Lumière”.

L’Homme et la Femme : le Troisième Temple

Chacun(e) peut faire venir Machiah, l’Esprit de Dieu, et construire le Temple en lui / elle.

Le Temple c’est l’Homme, la Femme. Il n’y en a point d’autre.

Le 3ème Temple apportera la paix, ce ne sera pas un temple de pierres où l’on sacrifie des animaux. On s’en moque royalement.

Al Aqsa et le Dôme du Rocher ne doivent pas être détruits comme le disent les extrémistes.

Le Dôme est plutôt joli, il embellit la Vieille Ville de Jerusalem. L’esplanade est de taille importante, et elle pourrait accueillir des chapiteaux de cirque où des clowns du monde entier viendraient se produire en spectacle, en souvenir des religions.

Réunir les Opposés

Dieu et l’Homme.

Le Ciel et la Terre.

Masculin et Féminin.

Bonté et Rigueur.

Sagesse et Connaissance.

Étude traditionnelle et Étude scientifique.

Humour et Sérieux.

YHVH et Elohim.

La Vérité est Plus Belle que la Fiction

Beaucoup de personnages de la Bible n’ont jamais existé historiquement : ce sont des archétypes représentant des forces spirituelles. La Torah est un long message codé, rempli de métaphores, à ne pas prendre au pied de la lettre. Ce n’est pas renier la Parole de Dieu, la Torah, que de dire cela, bien au contraire, et la vérité est infiniment plus belle que la fiction : les forces spirituelles représentées par Abraham, Isaac, Jacob et Moïse par exemple sont présentes en chaque génération.

Dévoilement et Piège de la Vanité

Lorsque l’on s’élève spirituellement, les forces contraires nous tendent un piège. Suite à un Dévoilement, il est en effet facile se prendre pour un être ou un peuple supérieur.

On doit alors redoubler d’efforts pour briser son ego et ne pas tomber dans le piège de la vanité.

L’Alliance des Langues du Monde

Nous sommes aujourd’hui à l’aube de la Délivrance Finale et avons accès aux langues et aux sagesses du monde entier. À nous d’aller chercher les étincelles de sainteté qui y sont cachées. Une des méthodes d’acquisition de la Connaissance se fait par ce que nous appelons “langue des oiseaux”. La Langue des Oiseaux consiste à rapprocher des mots ayant les mêmes sonorités pour trouver des sens “cachés”.

Lorsque des personnes de langues et de cultures différentes se réunissent, même virtuellement sur internet, afin d’interpréter des mots et des phrases selon la Langue des Oiseaux, elles créent une alliance, un mécanisme spirituel qui amène à la Délivrance. L’Esprit de Dieu les aide à percer les Mystères Divins.

Machiah, l’Esprit de Dieu

Une des grosses erreurs des religions juive et chrétienne est la mauvaise compréhension du sens du mot « Machiah » (« Messie »), qui peut aboutir au fanatisme religieux et à l’idolâtrie.

« Machiah » est « L’Esprit d’Elohim » et non « L’Esprit de YHVH » car cet esprit s’acquiert par l’élévation du nom Elohim qui représente la Nature, le Monde Matériel.

Lorsque nous brisons la barrière entre spirituel et matériel, lorsque YHVH et Elohim sont unis, nous pouvons faire descendre en nous une âme très haute, « L’Esprit de Dieu ». Voilà la signification de ce que nous appelons « Machiah », qui est une sorte d’âme collective, et non un être en particulier.