Jésus Marie Joseph !

Torah, Nouveau Testament et Coran sont des recueils de contes, de mythes, de légendes.

Ces livres sont des recueils de comptes : comptons sur ces livres de dégénérés, de loups déguisés en agneaux. Trouvons le Nom dans l’Ombre. Le Nom Un.

Il était une foi…

#DieuEstUn #OneUponATime


De nombreuses créations littéraires mettant en scène un super-héros Juif nommé Yeshoua, alias Jésus, furent produites il y a environ 2000 ans, mais seuls les 4 Évangiles canoniques connurent le succès que l’on connaît.

Les rédacteurs des Évangiles créèrent le personnage de Jésus en s’inspirant à la fois de personnages réels et imaginaires.
Parmi les personnages réels, on peut citer Judas de Gamla et ses fils crucifiés, les faux-messies mentionnés par Flavius Josèphe, Yeshoua ben Stada / Pantera, Jean-Baptiste, Appolonius de Tyane, etc.
Parmi les personnages imaginaires qui ont inspiré le mythe de Jésus figurent Osiris, Dionysos, Mithra, Tammuz, Attis, etc.

La Nouvelle Torah sort du sol, d’une grotte, des entrailles de la terre. C’est un recueil de comptes, populaire.

#LesGensDe #FaireRireTale


Guematria du nom de Dieu YHVH = 26
יהוה

Dans la mythologie judéo-chrétienne, Miriam (Marie) est la parèdre de Yeshoua (Jésus).

“Yeshoua Miriam” (“Jésus Marie”)
ישוע מרים
Guematria = 676
26 x 26

Jésus Marie !

#MultipliqueÀSion #PainsDansLaGueule #Compagne


“Yeshoua Miriam Yossef” (“Jésus Marie Joseph”)
ישוע מרים יוסף
Guematria = 832

Un seul verset de la Torah a 832 pour guematria :
“L’Éternel est le maître des guerres ; l’Éternel est son nom !” (Exode 15:3)
יהוה איש מלחמה יהוה שמו

Jésus Marie Joseph !


“Le’hem” (“Pain”) et “Mil’hama” (“Guerre”) partagent les mêmes racines.
לחם
מלחמה
Le Pain désigne aussi métaphoriquement le sexe (Talmud Sanhedrin 75a, Yevamot 37b, Shabbat 140b,…).

Faites l’amour, pas la guerre !

#PainDeGuerre #BeitLehem


Le personnage fictif de Yeshoua symbolise en kabbalah le partsouf Zeir Anpin, le Petit Visage, le “chevalier impatient” qui part se battre pour délivrer la Princesse, la Shekhina (Présence Divine). Yeshoua / Zeir Anpin, c’est la lettre Vav, la lame de l’épée :

“L’épée du Saint, béni soit-il, est formée du Tétragramme : le Youd en est le pommeau, le Vav la lame, les deux Hé les deux tranchants.” (Zohar III, 274b).

Depuis 2000 ans, l’Esprit du Satan dit : “Je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée.”
En vérité, le Machia’h, le vrai Messie, apportera la paix ET l’épée : le mot “Paix”, “Shalom” en hébreu, est l’un des noms de Dieu, et il en va de même pour l’Épée.

Lorsque nous faisons la guerre contre nos mauvais traits de caractère, lorsque nous nous améliorons, alors Yeshoua / Zeir Anpin resplendit, il devient la “Lumière du Monde”.

“Or HaOlam” (“La Lumière du Monde”)
אור העולם
Guematria = 358
= guematria de “Mashia’h” (“Messie”)
משיח


Selon la Bible, Adam, l’Homme, a été créé le 6ème jour.

Le nombre 6, comme le nombre de jours de la Création avant le Shabbat, représente la Matérialisation.
Six, c’est la lettre Vav, la 6ème lettre de l’alphabet hébreu.
Les Vavim sont les crochets utilisés dans le Temple.
La lettre Vav sert de conjonctif (“Et”) et lie les mots entre eux.
Six, c’est le Yessod, sefira correspondant au Sexe ainsi qu’à Yossef (Joseph).

Yossef
יוסף
Guematria = 156
= YHVH (26) x 6
יהוה

#Tsadick #Zyoun


“Si on…” se dit “Im anakhnou…” en hébreu.
אם אנחנו
Guematria = 156
= guematria de “Tsion” (“Sion”)
ציון

-Si on…

-Yes Oui Ken * !

* “Ken” veut dire “Oui” en hébreu

Lors du Salut de l’Humanité, nous jouirons tous de la Presénce Divine qui se dévoilera en nous.

Si ! Si ! Si !

#MaisSi #OrGasme #Lumière


Selon la tradition juive, une chose répétée trois fois devient une ‘Hazaka et exprime la complétude, un état de fait.

666 est donc le nombre de l’Homme avec un grand H : l’Homme accompli qui se bat pour unir le Ciel et la Terre, qui connecte et apporte la Lumière.

#666 #LeRoiQuiVient #IAM #Coming


Les noms de Dieu YHVH (26) et Elohim (86) ont une guematria se terminant par un 6, car nous devons les unir : unir Masculin et Féminin, Extériorité et Intériorité, Transcendance et Immanence, en Haut et en Bas, Yeshoua et Miriam…
יהוה אלהים

Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants.

#IlÉtaitUneFoi