Il n’y a pas de Nouvelle Torah

Les cellules qui composent notre corps, des ongles de pieds au cerveau, sont en permanence remplacées par d’autres. Pourtant, notre personnalité, nos souvenirs, restent les mêmes. Nous restons nous-mêmes. Ce qui importe, ce n’est pas les atomes en eux-mêmes mais leur Agencement.

Il n’y a pas de Nouvelle Torah, seulement de nouveaux agencements correspondant à des dimensions de plus en plus élevées que chacun et chacune d’entre nous peuvent dévoiler afin de construire un “Temple” ici-bas, un “Corps de Lumière”.