La Fleur de Lys et l’Etoile de David

“Je suis à mon bien-aimé, et mon bien-aimé est à moi, lui le berger parmi les fleurs de lys.” (Cantique des Cantiques / Shir HaShirim 6:3)

Le mot “shoshanim” (pluriel de “shoshanah”) est souvent traduit par “roses” mais il signifie en fait “lys”. Le lys, originaire du Moyen-Orient, était la fleur préférée du roi Salomon. On retrouve des gravures de fleurs de lys sur de nombreux vestiges archéologiques (colonnes, tombeaux, etc.)

Le lys est d’ailleurs à l’origine du symbole de l’étoile de David.

Le mot Shoshanah vient de “Shesh” (six).

La Fleur de Lys (HaShoshanah) השושנה
= 666

Guematria d’Israel ישראל
= 541

541 est le 100ème nombre premier.

Fleur de Lys (Shoshanah) שושנה
= 661

541 et 661 sont des nombres étoilés. C’est à dire qu’il est possible de dessiner une étoile en forme de Magen David avec 541 ou 661 points.

Quand on se promène dans les collines de Galilée, on peut observer de nombreuses fleurs de lys poussant au milieu de buissons épineux.

“Comme le lys parmi les épines, telle est mon amie parmi les jeunes filles.” (Cantique des Cantiques / Shir HaShirim 2:2)

La langue danoise est liée à la sefirah Gevourah (le Din). En danois, « Lumière » se dit « Lys ».

D’une graine naît une fleur. Puis les étamines fécondent le pistil de leur pollen. Des graines seront alors formées, pour donner naissance à une nouvelle fleur. Et ainsi de suite…

La Kabbalah enseigne que la sefira Malhout devient le Keter du monde qui suit. Cet enchaînement des mondes se retrouve dans toute la nature.