Le Côté Obscur du Monothéisme

Le Judaïsme , le Christianisme et l’Islam sont comme des loups déguisés en moutons : ces religions ont apporté beaucoup plus de mal que de bien à l’Humanité.

La Délivrance Finale dépend du Tikoun (Réparation) des religions abrahamiques qui, dans leur vanité, s’autoproclament seules “monothéistes”. C’est une imposture qui a servi à exploiter les “polythéistes”.

#SauverTousCeuxDAvraham


Le concept de “Peuple élu” ou d’ “Homme élu” est à l’origine des plus grands malheurs traversés par l’Humanité. Les religions abrahamiques sont problématiques sur de nombreux points. La Torah, sur laquelle se basent ensuite les Evangiles et le Coran, est un recueil de très grandes sagesses antiques mais mélangées à des propos ethnocentristes pleins de vanité. Dieu n’a de préférence pour aucun peuple. Dans sa quête vers l’Unicité Divine, le grain de sable doit apprendre à ne pas se prendre pour le centre de l’Univers. Le Salut ne vient pas seulement des Juifs, mais de chaque Peuple.

Les religions dites monothéistes sont souvent ethnocentristes, l’étranger ou le non-croyant y sont souvent mal vus, promis à l’enfer. Des passages de la Torah, du Nouveau Testament et du Coran ont permis à certains de justifier des guerres, des meurtres, l’esclavage des noirs, etc.

Le Christianisme et l’Islam se caractérisent pour avoir été imposés par la violence, et cela est encore actuel pour l’Islam dans de nombreux pays.

En Inde, les Brahmanes, qui pourraient être des “descendants d’Abraham” (cf. Rachi sur Genèse 25:6), se considèrent comme purs par rapport aux autres et sont à l’origine du système des castes.

Les religions abrahamiques sont également à l’origine de l’aberration messianique. L’attente en un Messie humain, roi d’Israel glorieux et tout puissant, ne correspond pas à la volonté de Dieu mais à son rejet.

« Cède à la voix de ce peuple, fais ce qu’ils te disent ; ce n’est pas toi qu’ils rejettent, c’est Moi-même, dont ils ne veulent plus pour leur Roi. » (Samuel 8:7)

La Délivrance finale dépend du Tikoun (Réparation) du Messianisme. Dieu est le vrai Messie, le vrai Sauveur. Lui seul est Roi.

Ce rejet de Dieu, symbolisé par la dynastie davidique, a entrainé un fanatisme nombriliste à l’origine des grandes insurrections menées par Judas le Galiléen et ses descendants, les meneurs de la “Quatrième philosophie” dont parle Flavius Joseph, comme Mena’hem (cf. Talmud Sanhedrin 98b), ou le propre fils aîné de Judas qui se cache derrière le personnage principal de la fable mensongère du Nouveau Testament.

Rabbi Na’hman de Breslev enseigne : “Même si tu crois t’être tellement éloigné de Dieu qu’il t’est impossible de te rapprocher de Lui, tu peux encore trouver la Divinité même là où tu as sombré”.
La Délivrance Finale verra la transfiguration des facettes les plus noires de l’Humanité. Par leur raffinement, les religions abrahamiques, qui sont jusqu’à aujourd’hui des poisons, se transformeront en remèdes.


Monothéisme
מונותאיזם
Guematria = 560

Le premier mot de la Torah ayant pour valeur 560 est “Nofélèt” ( du verbe “Tomber”, cf. Genèse 15:12) :

“Le soleil étant sur son déclin, une torpeur s’empara d’Abram : tandis qu’une angoisse sombre et profonde Tombait (Nofélèt) sur lui”
וַיְהִי הַשֶּׁמֶשׁ לָבוֹא וְתַרְדֵּמָה נָפְלָה עַל אַבְרָם וְהִנֵּה אֵימָה חֲשֵׁכָה גְדֹלָה נֹפֶלֶת עָלָיו

#SouccatDavidHaNofélèt